Le don et l’échange marchand dans la configuration de relations sociales dans un espace religieux : Ethnographie d’une économie religieuse dans le temple Hongludi Nanshan Fude à Taïwan<br> - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Vidéo Année : 2021

Le don et l’échange marchand dans la configuration de relations sociales dans un espace religieux : Ethnographie d’une économie religieuse dans le temple Hongludi Nanshan Fude à Taïwan

Afficher 

(1, 2) , (3, 4) , (2, 1) , (5, 6) , (3, 7) , (8, 9) , (2) , (2) , (2)
1
2
3
4
5
6
7
8
9

Résumé

A Taïwan, la levée de la loi martiale en 1987 a été un tournant qui a déterminé un changement significatif du phénomène religieux en terme de croyance et d’organisation (Richard Madsen : 2008). La démocratisation du pays a entraîné une progressive autonomie de gestion des temples locaux (Paul R. Katz : 2003), et la libéralisation de l’économie a inévitablement affecté les modalités de gestion des lieux de culte, dorénavant conçus comme des entreprises qui développent des services mis à disposition de ses visiteurs/ clients. L’économie dans les temples assume dès lors un aspect varié et complexe. D’un côté, elle s’organise autour de formes d’échanges traditionnelles basées sur un acte «désintéressée et obligatoire» (Marcel Mauss: 1924) - notamment la donation d’offrandes en argent (tianyouxiang 添油香); de l’autre, elle se base sur une recherche d’un profit dépendant strictement de la règle de l’offre et de la demande - la vente de souvenirs, l’allumage des bougies (diandeng 點燈) pour la protection de la part du dieu, etc. Cette présentation en anthropologie sociale se base sur une enquête ethnographique en cours dans le Hongludi Nanshan Fudegong. Dédié au dieu du sol (Tudi gong), ce temple se situe dans le district de Zhonghe, Nouveau Taipei (Taïwan) et peut être considéré comme un modèle de la coexistence de ces deux modèles économiques. Dans une perspective de marchandisation de l’économie religieuse, à quel niveau l’économie de marché affecte la manière de gérer et de produire une cohésion sociale dans le phénomène religieux ? 1 - Dans les temples à Taiwan, cette expression désigne la donation d’argent au temple pour l’achat des biens essentiels comme l’encens et l’huile. 2 – A Taïwan, les temples proposent cette pratique qui est désignée en tant que « service » (fuwu 服務). Chaque temple offre ses propres types de bougies : certains offrent celles des dieux de la richesse (財神燈), d’autres celles du dieu de la médecine Huatuo (Huatuodeng 華佗燈), etc. Les gens venant visiter le temple peuvent, si ils le souhaitent, allumer une bougie de leur choix selon le prix établi par le comité de gestion (dans le temple Hongludi une bougie coûte 600 NTD par personne par exemple).

Dates et versions

hal-03448201 , version 1 (25-11-2021)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : hal-03448201 , version 1

Citer

Marta Pavone, Caroline Bodolec, Catherine Capdeville, Gladys Chicharro, Adeline Herrou, et al.. Le don et l’échange marchand dans la configuration de relations sociales dans un espace religieux : Ethnographie d’une économie religieuse dans le temple Hongludi Nanshan Fude à Taïwan
: Assises de l'Anthropologie Française des Mondes Chinois (AAFMC) - 2021. 2021. ⟨hal-03448201⟩
20 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More