Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface

Afficher 

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0

Téléchargements de fichiers

0

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Rites de la religion populaire chinoise : le Nuoxi du Xiangxi (province du Hunan, Chine)
In Musée Kwok On, Jacques Pimpaneau Collection.

1994

Description : Les Miao, chassés par les Han, ont trouvé refuge dans les montagnes de Tao Huayuan. Là, se trouve leur temple-mère où réside le couple divin de Nuo Gong et Nuo Wu, frère et sœur, qui ont dû s’unir pour que persiste l’humanité. Aujourd’hui, dans les villages Miao, ce couple préside les rites célébrés périodiquement dans les foyers pour protéger la famille, remercier les dieux d’une bonne récolte ou exorciser les esprits malfaisants responsables des maladies. Ce rite se poursuit par un spectacle offert aux Dieux, reprenant des saynettes comiques populaires. L’autel est finalement mis à feu et le couple ancestral repart. Un autre rite local au Nouvel An est la visite du Dieu du Sol dans chaque foyer. Le prêtre, supposé venir du temple-mère du couple ancestral, porte sur la tête le masque de ce Dieu du Sol. Il rentre avec les musiciens dans les demeures et exécutent des rites traditionnels. Enfin, le rite de l’ascension de l'échelle d’épées, permet de chasser les esprits malfaisants, de rendre présent les Dieux pour qu’ils protègent, et dans certains cas, permet à l’âme de quelqu’un décédé de mort violente de s’élever au ciel.
---------
Un Nouvel An dans la Province du Hunan 湖南 où se mêlent les Han 漢族 et les Miao 苗族. Le prêtre fait venir une armée céleste accueillie sur l’autel par Nuogong 儺公 et Nuomu 儺母, ancêtres de l’humanité, seuls rescapés du déluge. Le soir, afin de remercier les dieux avant de les congédier, des scènes, souvent humoristiques, sont joués pour les distraire. Ce rite fait partie des cérémonies appelées « nuo » 儺 pour chasser les esprits responsables des calamités. (Préfecture de Huayuan 花垣縣).


https://hal.campus-aar.fr/hal-03861966
Contributeur : Peter Stockinger Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : dimanche 20 novembre 2022 - 18:19:29
Dernière modification le : lundi 21 novembre 2022 - 03:10:02