Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Nouvelle interface

Afficher 

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage selon les Conditions Initiales 4.0 International License

Partager

Métriques

Consultations de la notice

0

Téléchargements de fichiers

0

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Trois dieux viennent et puis s'en vont (Trois Teyyam, nord du Kerala, Inde)
In Musée Kwok On, Jacques Pimpaneau Collection.

2008

Description : Teyyam signifie divinité, mais également le rituel où un héros ou un ancêtre s’incarne dans un danseur qui devient porteur d’un message céleste. Le Teyyam est un rituel dansé qui a lieu chaque année dans les sanctuaires villageois du Nord du Kerala. Son but est d’attirer la présence bénéfique des dieux, des héros et des ancêtres, qui s’incarnent en des danseurs dont les évolutions sont rythmées au son de percussions. Leurs costumes somptueux, ornés de feuilles de palmier et refaits pour chaque fête, leurs coiffes et leurs maquillages sont d’une beauté et d’une finesse incomparables. L’apparition de chaque déité est précédée du récit chanté de son mythe : ces chants fournissent la trame de sa danse, tout en constituant un corpus légendaire d’une importance inestimable. Les dieux sont considérés comme réellement présents dans le corps des danseurs, qui appartiennent à une caste spécialisée. Pour les villageois, le rituel est ainsi l’occasion de dialoguer avec eux, de leur adresser leurs requêtes et parfois de les forcer à agir pour rétablir l’ordre sur terre en cas de fléaux naturels, d’épidémies, de cas de stérilité ou de problèmes relationnels. Un grand nombre de dieux, de héros et d’ancêtres sont représentés dans le Teyyam. La tradition en dénombre environ 400, chacun pouvant être identifié au moyen de son costume, de sa coiffe et de son maquillage. Le document présente une cérémonie religieuse organisée par une famille : les Teyyam de Vishnu, célébré le matin, de Chamundi, célébré dans l’après-midi, et de Baghavati, célébré à minuit.


https://hal.campus-aar.fr/hal-03861995
Contributeur : Peter Stockinger Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : dimanche 20 novembre 2022 - 18:46:06
Dernière modification le : lundi 21 novembre 2022 - 03:10:03