Trois ontologies : Quine, Descola, Negri - Campus AAR Accéder directement au contenu
Vidéo Année : 2008

Trois ontologies : Quine, Descola, Negri

Afficher 

Résumé

Dans le prolongement des recherches menées en 2006/2007 sur les productions médiatiques de l'altérité, le séminaire s'intéressera plus spécifiquement cette année (2007/2008) aux situations extrêmes et à leurs langages. Confronté plus à l'innommable qu'à l'indicible, le désastre appelle en effet une recomposition radicale des termes de sa perception par les acteurs directement touchés, notamment les peuples autochtones, les femmes et les marginalisés. Une telle recomposition perceptive ne peut qu'interroger à son tour la production anthropologique qui veut en rendre compte. Comment articuler les conditions du désastre avec les expériences ultimes qui en sont faites ? Au côté d'une anthropologie réticulaire tenant ensemble la multi-focalité de l'événement, il faudra s'interroger sur la possibilité et la tâche d'une anthropologie du témoin. Toutes les séances s'appuieront sur l'analyse de documents audiovisuels.

Dates et versions

medihal-01519561 , version 1 (08-05-2017)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Identifiants

  • HAL Id : medihal-01519561 , version 1

Citer

Charles T. Wolfe, Barbara Glowczewski, Elisabeth de Pablo. Trois ontologies : Quine, Descola, Negri : Séminaire de Barbara Glowczewski "Anthropologie de la perception : l’expression du désastre entre épuisement et création" (CNRS - Collège de France; 2007 - 2008).. 2008. ⟨medihal-01519561⟩
180 Consultations
10 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More