Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Métriques

Consultations de la notice

47

Téléchargements de fichiers

228

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

L’occupation spatiale au second âge du Fer dans le Nord/Pas-de-Calais.Des Hommes aux champs - Pour une archéologie des espaces ruraux dans le Nord de la France, du Néolithique au Moyen Âge.

2008-10-08

Description : L’espace rural se traduit le plus souvent par un vide qui prend néanmoins sens en tant qu’élément interstitiel d’entités archéologiques. Il fait alors office de remplissage qu’il convient de caractériser par différents moyens. L’intensification des sondages, leur réalisation sur de vastes étendus, ainsi que les décapages extensifs offrent les premières traces, certes discrètes mais concrètes, de l’autre espace anthropisé sous forme de parcellaires fossoyés et de chemins. Pour parvenir à son habillage, il convient de recourir aux sciences connexes, telles la palynologie, carpologie... Enfin, la perception du contexte géomorphologique et topographique, ainsi que la connaissance des terroirs locaux se révèlent également fondamentales à l’évaluation du choix éventuel du lieu et de son potentiel de ressources. De quelle information disposons-nous pour la région Nord/Pas-de-Calais au second âge du Fer et quelle(s) interprétation(s) autorise-elle ? Pour cette étude liminaire et non exhaustive, la base de données de l’enquête nationale « L’organisation et l’évolution de l’espace rural au 2nd âge du Fer » et la carte archéologique ont été utilisées. L’approche préventive a été favorisée, car grâce à la multiplication des découvertes, elle permet d’instaurer plusieurs niveaux d’analyse, allant de la densité de l’occupation, passant par la variété rencontrée, à son intégration dans le paysage. Autrement dit, le simple nuage de points, la structuration ou formes des entités archéologiques et la quantité des études paléoenvironnementales réalisée, servent d’assise nécessaire à un premier essai pour considérer le paysage-objet ; ce support physique composé d’objets naturels et d’empreintes des sociétés (C. Vidal, Eurostat). Car, lien entre les divers espaces aux contours instables, qu’ils soient distinctement anthropisés (funéraires, cultuels et domestiques, individuel ou collectif) ou non (milieu forestier, lacs), l’espace rural opère inversement comme le « tout » interactif, dont bien de subtilités échappent à l’archéologie.


https://hal.campus-aar.fr/medihal-01893967
Contributeur : Peter Stockinger <>
Soumis le : jeudi 11 octobre 2018 - 21:52:41
Dernière modification le : mercredi 4 mars 2020 - 13:54:03