L'art aborigène australien au cœur du projet architectural du musée du qui Branly. <br> - Campus AAR Accéder directement au contenu
Vidéo Année : 2008

L'art aborigène australien au cœur du projet architectural du musée du qui Branly.

Afficher 

Elisabeth de Pablo

Résumé

Le processus actuel d’interconnexions culturelles et de fragmentation des entités politiques et étatiques fournit à l’anthropologie de nouveaux terrains et de nouvelles altérités à identifier. L’enjeu est d’analyser comment certains groupes humains mis à la marge (peuples autochtones, populations urbaines stigmatisées) énoncent et construisent leur singularité subjective collective dans une conjoncture d’indifférence ou d’hostilité de l’espace public, qu’il soit politique, médiatique ou même scientifique.
Barbara Glowczewski, « Retour sur trente ans de recherches avec les Aborigènes : du terrain à l'Internet »

Dates et versions

medihal-01991315 , version 1 (23-01-2019)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification

Identifiants

  • HAL Id : medihal-01991315 , version 1

Citer

Barbara Glowczewski, Jessica de Largy Healy, Arnaud Morvan, Elisabeth de Pablo. L'art aborigène australien au cœur du projet architectural du musée du qui Branly.
: Séminaire de Barbara Glowczewski "Anthropologie de la perception : ancrages, terrains, réception et médiation" (CNRS, musée du quai Branly-Jacques Chirac).. 2008. ⟨medihal-01991315⟩
35 Consultations
1 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook X LinkedIn More