Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

22

Téléchargements de fichiers

37

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

Conte d'un joueur de Biwa aveugle : conte à ne pas raconter.
Treizièmes rencontres d'Aubrac. Dire l'interdit dans les contes, nouvelles, poèmes, chansons, films.

2008-08-22

Description : Description :
La tradition orale est restée vivante très longtemps au Japon. Mais au lieu d’être maintenue à la veillée par les paysans eux-mêmes, une bonne partie de cette tradition a été assurée par des conteurs ambulants, des marginaux, mendiants, parias, moines aveugles. Une hiérarchie s’étant installée chez ces derniers, leur répertoire pouvait aller du simple divertissement à des contes moins exemplaires…
L’ordre des conteurs aveugles chantaient au son du biwa les Dits de Heike (les drames du clan Heike, qui périt dans les flots de Dan no Ura, après avoir gouverné le pays pendant un certain temps). Les conteurs aveugles prétendaient descendre du quatrième prince de l'empereur Kazan, mais en realité, ils n'étaient que des parias, craints et persécutés. Révéler ses origines pouvait entraîner une issue atroce. Un conte populaire de la région de Gifu rapporte la fin tragique d'un conteur aveugle qui avait osé parler !
Au travers d’exemples comme celui-ci, pris dans ces contes populaires, Chiwaki Shinoda essaie de nous faire approcher les motifs de l’interdit de dire ou de dévoiler la vérité, et de la façon dont pouvait s’y prendre le conteur pour faire voir un secret redoutable à son auditoire.
Intervenant(s) :
. Chiwaki SHINODA - Université d’Hiroshima, Japon - Professeur
Chiwaki SHINODA est né en 1943 sous le bombardement américain. Études à Yokohama, Tokyo, Grenoble, Paris. Il a enseigné à Shizuoka, Nagoya, et Hiroshima.
Auteur de Serpents galants et d’autres, La Métamorphose des fées, Dieu dragon et princesse tisserande, Des récits de loup-garou en Europe, Châteaux d’Espagne – univers imaginaire de Nerval, Fêtes perdues – univers mental de Nerval, Mythes, symboles et Littérature, I-II-III, Mythes, symboles, cultures, I-II, etc.
Depuis 1997, il organise une série de colloques internationaux de mythologie comparée, se déroulant alternativement à Nagoya, à Kyoto et à Nara, sur les thèmes de Chasse nocturne, Déesse infernale, Enfantdieu, Merlin, Démons et Oni, Mythes de la mer, Monstres maritimes, Dieux maritimes, Horai ou l’Iles d’Avalon, Soleil et lune, Mort et ressurrection, Oiseau-orage (2006, 11e rencontre).
Il dirige un Groupe de recherche sur la mythologie comparée (GRMC) pour lequel il a publié Mythe du déluge et prépare La Vie après la mort, La mythologie du ciel, La mythologie zoologique.
Il participe pour la cinquième fois aux Rencontres d’Aubrac auxquelles il apporte, outre ses communications, un précieux concours en s’en faisant le porte parole enthousiaste auprès de ses collègues universitaires japonais qu’il contribue à faire venir en Aubrac.


https://hal.campus-aar.fr/medihal-02012931
Contributeur : Peter Stockinger <>
Soumis le : samedi 9 février 2019 - 16:16:49
Dernière modification le : mardi 20 août 2019 - 17:12:51