Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

28

Téléchargements de fichiers

44

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

L'interdit dans une pièce du Kyogen, farce japonaise .
Treizièmes rencontres d'Aubrac. Dire l'interdit dans les contes, nouvelles, poèmes, chansons, films.

2008-08-22

Description : Le kyôgen ("paroles insensées") est un genre de saynètes populaires et comiques intercalées entre les pièces majestueuses du Nô. Des saynètes de guère plus de dix minutes qui mettent en scène le petit peuple goguenard et roublard. A la majesté extatique du nô, dont les personnages masqués sont des esprits ou d'évanescentes évocations de divinités, le kyôgen oppose une humanité plébéienne : cette farce ramène brutalement le spectateur des cimes du tragique à ce bas monde par son franc-parler et ses situations. Les personnages jouent à visage découvert et le répertoire est inspiré des événements de la vie quotidienne et des moeurs de l'époque. Un kyôgen peut aussi être irrévérencieux lorsqu'il parodie en langue vulgaire le solennel nô auquel le public vient d'assister.
Chiyoko AIBA va traiter, ici, d’une pièce du kyôgen, Busu dans laquelle Taro-kaja (ce n’est pas le nom propre, mais le nom qui représente le premier domestique ), est un personnage curieux et méfiant. Avec son collègue, Jiro-kaja, ils se risquent à faire ce qui est interdit par leur maître, et essaient de se justifier avec esprit et intelligence. Dans cette pièce, on peut voir ce qui est interdit, ce que signifie la révolte, la désobéissance de la part des domestiques, en considérant le rapport maître-serviteurs au Japon (XVIe-XVIIe siècles).
Intervenant(s) :
. Chiyoko AIBA - Université de Kwansei Gakuin, Japon - Professeur
Chiyoko Aiba est chargée de cours à l’Université de Kwansei Gakuin
Elle a publié plusieurs ouvrages en japonais dont deux traductions d’essais d’Élisabeth Badinter :
Les hommes et les femmes dans la littérature francaise, éditions Keiso
La genèse et la réaction de la violence, éditions Jinbun
L'Un et l'Autre, Elisabeth Badinter, (traduction en japonais), éditions Chikuma
XY de l'identité masculine, Elisabeth Badinter, (traduction en japonais), édition Chikuma


https://hal.campus-aar.fr/medihal-02012949
Contributeur : Peter Stockinger <>
Soumis le : samedi 9 février 2019 - 16:37:37
Dernière modification le : mardi 20 août 2019 - 17:12:51