Des mémoires qui chantent : le répertoire du yangbanxi (opéra-modèle) pratiqué et vu par les amateurs pratiquant le jingju (opéra de Pékin) - Campus AAR Accéder directement au contenu
Vidéo Année : 2021

Des mémoires qui chantent : le répertoire du yangbanxi (opéra-modèle) pratiqué et vu par les amateurs pratiquant le jingju (opéra de Pékin)

Afficher 

Résumé

La problématique de cette recherche s’inscrit dans l’anthropologie de la mémoire. Elle interroge un constat de terrain troublant : En tant que mémoire collective initialement imposée pendant la Révolution culturelle, le yangbanxi connaît, de nos jours, une revalorisation consensuelle dans les communautés des amateurs pratiquant le jingju. Comment comprendre la reviviscence de cette mémoire dans la société chinoise actuelle et surtout, l’oubli parallèle de son contexte social et politique qui représente pourtant un immense traumatisme autant collectif que personnel ? Nous nous proposerons dans cette communication d’analyser le mécanisme d’un tel détachement en nous basant sur la récolte de données de terrain tels que les discours d’amateurs, des entretiens approfondis de leur parcours, et une analyse comparative musicologique portant sur l’observation des postures corporelles des chanteurs.

Dates et versions

hal-03446576 , version 1 (24-11-2021)

Licence

Identifiants

  • HAL Id : hal-03446576 , version 1

Citer

Liu Yun, Caroline Bodolec, Catherine Capdeville, Gladys Chicharro, Adeline Herrou, et al.. Des mémoires qui chantent : le répertoire du yangbanxi (opéra-modèle) pratiqué et vu par les amateurs pratiquant le jingju (opéra de Pékin) : Assises de l'Anthropologie Française des Mondes Chinois (AAFMC) - 2021. 2021. ⟨hal-03446576⟩
77 Consultations
1 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More