Penser les espaces de l’artisanat ordinaire en Inde. Matérialités, configurations et politique - Campus AAR Accéder directement au contenu
Hdr Année : 2022

Penser les espaces de l’artisanat ordinaire en Inde. Matérialités, configurations et politique

Résumé

This research examines the challenges faced by artisanal economies in contemporary India based on the study of the fishing and potery industries in the Pondicherry region. In what ways are these industries likely to constitute a source of employment at a time when India's growth model seems to be structurally deficient? Artisanal production relies on a strong fabric of relations of proximity and is characterized by low dependence on technology and little consumption of space and resources. What are the possibilities and limitations that could therefore allow artisanal production to be an alternative to extractive economic systems? Present in earlier studies on the place of local or small-scale production in the global economy, these questions have long animated scientific and political debates on development. The latter are revisited here from a relational geography viewpoint, combining the study of the material dimension of production, its social and spatial configurations, and its ecological and political stakes. The data collected between 2019 and 2021 is utilized to develop a framework to analyze the complex and ambivalent relationships that shape economies and the world of ordinary crafts in the current process of rapid urbanisation.
A partir de l’étude de deux filières artisanales, la pêche et la poterie, telles qu’elles se déploient dans la biorégion de Pondichéry (Inde du Sud), ce mémoire de recherche propose des pistes de réflexion sur les enjeux de l’activité artisanale dans la période contemporaine : du point de vue économique ce domaine d’activité, large et hétérogène, est-il susceptible de constituer un foyer d’emploi là où le modèle actuel de croissance indien en génère très peu ? Par sa faible dépendance technologique, sa faible emprise spatiale, souvent économe en ressource et reposant sur un tissu relationnel très largement localisé, est-il en mesure de constituer un contre-modèle face aux systèmes productifs extractifs globalisés ? Cette question ancienne, contenue dans celle de la place des économies localisées ou de petite échelle, a de longue date animé les débats scientifiques et politiques sur le développement. Elle mérite aujourd’hui d’être abordée dans la perspective d’une géographie relationnelle, combinant l’étude de la dimension matérielle de la production, de ses configurations sociales et spatiales, et à l’aune de ses enjeux écologiques et politiques. De premiers éléments empiriques collectés entre 2019 et 2021 constituent des appuis à un cadre d’analyse plus large, qui vise à réaffirmer l’inscription des économies productives localisées, et notamment l’artisanat, dans les réflexions contemporaines sur la production urbaine et l’urbanisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
HDR-NBAUTES-VOL.1. Mémoire synthèse-1.pdf (16.71 Mo) Télécharger le fichier
HDR N.BAUTES VOL.2. Recueil de publications.pdf (45.61 Mo) Télécharger le fichier
HDR-NBAUTES-VOL.3. Manuscrit inédit.pdf (49.77 Mo) Télécharger le fichier
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Origine Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

tel-04215122 , version 1 (25-09-2023)

Licence

Identifiants

  • HAL Id : tel-04215122 , version 1

Citer

Nicolas Bautès. Penser les espaces de l’artisanat ordinaire en Inde. Matérialités, configurations et politique. Géographie. Université Paris 1 Sorbonne Panthéon, 2022. ⟨tel-04215122⟩
79 Consultations
102 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More