L'essai méditatif au prisme de la vulnérabilité : suivi de Exercices du vertige - Campus AAR Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2023

Meditative essay through the lens of vulnerability : followed by Exercising desiquilibrium

L'essai méditatif au prisme de la vulnérabilité : suivi de Exercices du vertige

Résumé

This research suggests that the literary essay, because it thinks through the form, allows us to understand a part of the vulnerability which resists the philosophical approaches of the concept. Vulnerability demands to take into account ways of relating to the world that depart the universalizing and dualistic model which structures the paradigm of knowledge. It also requires a rethinking of the notional couplings on which the occidental “partage du sensible” is based and escapes the political space as configured by twentieth-century philosophy. The four contemporary literary essays that make up the corpus are all concerned with thinking reality from its places of opacity and engaging their vulnerability in thought. In Suzanne Jacob's La Bulle d’encre (1997), Leslie Kaplan's Les Outils (2003), René Lapierre's Renversements (2011), and Frédéric Boyer's Là où le cœur attend (2017), the reflection confronts its own limit in language and stands in places where the fabric of the world unravels. They welcome in language the nonsense and loss of symbolic markers that characterize, in part, vulnerability. Working from a negative logic, these texts turn the ambivalence with which philosophy characterizes vulnerability into an open unity, whose coherence does not imply the absence of contradiction. By doing so, they bring to light the singular intelligence of essay. This theoretical research is followed by a creative part entitled "Exercising desiquilibrium" which pursues the connection posed by the essay between writing and life and employs its research method, which involves both an archaeology of forms and the exercise of confidence in language.
Cette recherche part de l’hypothèse que l’essai littéraire, parce qu’il pense à partir de la forme, permet d’appréhender une part de la vulnérabilité qui résiste aux approches philosophiques de la notion. La vulnérabilité demande de prendre en compte des façons de se rapporter au monde qui sortent du modèle universalisant et dualiste structurant le paradigme du savoir. Elle demande aussi de repenser les couplages notionnels sur lesquels se fonde le « partage du sensible » occidental et échappe à l’espace politique tel que la philosophie du XXe siècle l’a configuré. Les quatre essais qui composent le corpus ont le souci de penser le réel à partir de ses lieux d’opacité et engagent leur vulnérabilité dans la pensée. Dans La Bulle d’encre de Suzanne Jacob (1997), Les Outils de Leslie Kaplan (2003), Renversements de René Lapierre (2011) et Là où le cœur attend de Frédéric Boyer (2017), la pensée s’affronte à sa propre limite dans le langage et se tient dans des lieux où la trame du monde s’effiloche. Ils accueillent dans le langage le non-sens et la perte de repères symboliques qui caractérisent, en partie, la vulnérabilité. Travaillant à partir d’une logique négative, ces textes font basculer l’ambivalence dont la philosophie dote la vulnérabilité dans une unité ouverte, dont la cohérence n’implique pas l’absence de contradiction. Ce faisant, ils mettent au jour l’intelligence singulière de l’essai. Cette recherche suit ce fil jusque dans l’écriture et comporte une partie création. « Exercice du vertige » poursuit l’équation que l’essai pose entre l’écriture et la vie et investit sa méthode de recherche – qui implique à la fois une archéologie des formes et l’exercice d’une confiance dans le langage.
Fichier principal
Vignette du fichier
These_SENAT_Marion_2023.pdf (1.96 Mo) Télécharger le fichier
Origine Version validée par le jury (STAR)

Dates et versions

tel-04583050 , version 1 (22-05-2024)

Identifiants

  • HAL Id : tel-04583050 , version 1

Citer

Marion Sénat. L'essai méditatif au prisme de la vulnérabilité : suivi de Exercices du vertige. Littératures. Université de la Sorbonne nouvelle - Paris III; Université du Québec à Montréal, 2023. Français. ⟨NNT : 2023PA030046⟩. ⟨tel-04583050⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More